Imprimer

Audit des conditions de vie au travail

D'après : Audits des emplois et gestion prévisionnelle des ressources humaines 
de Georges Egg

 

Même si l'entreprise est en règle avec les consignes de sécurité, elle peut encore avoir des accidents à déplorer en raison d'imprévus, effets pervers de certains dispositifs... Les dispositifs et consignes de sécurité ou d'hygiène n'assurent pas automatiquement le résultat attendu. Il faut vérifier que leur raison d'être est comprise, que leur utilisation ou leur application n'entraîne pas de gêne excessive, et surtout que les hommes sont motivés et se sentent responsables de leur sécurité et de celles des autres. C'est l'objet de l'audit qui est avant tout participatif ici.

 

L'AUDIT D'EFFICACITÉ EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ ET D'HYGIÈNE

Seront développés ici les aspects spécifiques de l'audit d'efficacité, sachant que ce dernier a des points communs avec l'audit de conformité sur ce sujet.

Objectifs et référence de l'audit

Les objectifs ont un caractère préventif et visent : 

    • à évaluer l'efficacité des mesures et dispositifs mis en place,
    • à détecter les risques potentiels.
    • La référence est simple : 0 accident, 0 risque potentiel sérieux. C'est par rapport à cette norme que doit être évaluée l'efficacité du système audité.

Auditeur :

    • les techniciens des services de prévention des C.R.A.M.,
    • un expert extérieur à l'entreprise,
    • un spécialiste interne : ergonome, ingénieur de sécurité.
    • L'auditeur peut être assisté d'une ou de plusieurs personnes de l'entreprise.

Poser le problème

Il diffère peu de l'audit de conformité, cependant : 

    • rencontrer davantage d'interlocuteurs lors de la phase de positionnement du problème et lors des suivantes,
    • rassembler, s'ils existent, les documents d'études concernant la prévention des accidents.

Identification des principaux facteurs potentiels d'accidents

Par facteur : repérer (lister) les facteurs spécifiques de risques à l'occasion de transports, stockage...dans l'entreprise.

Par atelier ou secteur : on cherche par observation des postes de travail ou des équipes si l'on retrouve des facteurs potentiels d'accidents identifiés ailleurs.

Identification des situations de risque et vérification

L'auditeur examine particulièrement : 

    • les situations de risque évident,
    • les écarts inévitables entre le travail prescrit et le travail réel,
    • la régularité de la production, la fréquence des incidents et aléas et leurs causes,
    • le personnel hors de son poste de travail (activités partagées...),
    • entretiens avec le personnel concerné et sa hiérarchie,
    • études complémentaires pour préciser certaines observations.

Etudier l'efficacité des moyens et dispositifs mis en place

Après avoir recensé les moyens et noté les lacunes éventuelles 

étudier la fréquence des accidents, avant et après la mise en place de mesures et dispositifs afin d'étudier l'évolution de l'efficacité globale du système de sécurité,

faire procéder à des exercices d'alerte concernant les risques et les mesures jugés les plus importants.

Etudier les procédures d'audit et d'entretien de l'efficacité des mesures de prévention

    • Tableaux de bord de l'hygiène et de la sécurité,
    • traitement statistique des données de sécurité,
    • enquête et analyse systématiques après chaque accident.
    • Diffusion de l'information concernant la sécurité et l'hygiène,
    • information et formation d'un nouvel embauché.
    • Procédures et exercices d'alerte.
    • Fonctionnement du C.H.S.C.T.
    • Y a t'il une politique générale de la sécurité affichée par le directeur?
    • Y a t'il un climat favorable à la sécurité?

Rapport d'audit - discussion des conclusions

Points essentiels : 

    • concernant l'ampleur du problème et ses enjeux (risques les plus graves et les plus fréquents, les personnes les plus exposées...),
    • concernant les facteurs de risque et leur prévention, 
    • concernant le programme d'amélioration (de façon facultative),
    • présentation et discussion des conclusions de l'audit.

Méthodes et outils pour l'audit

méthode mise au point par l'Institut National de Recherche et de Sécurité,

questionnement relatif aux risques d'accidents inclus dans l'aide-mémoire d'ergonomie de la régie nationale des usines Renault (24 questions sur 11 types de risques).

L'AUDIT DES CONDITIONS DE VIE AU TRAVAIL

On s'intéresse à la façon dont le travail est organisé, à la qualité des relations du salarié avec ses collègues, ses chefs, ses subordonnés. Cet audit inclut l'image que donne d'elle-même l'entreprise à son personnel.

Les références sont peu nombreuses : la loi de 1974 et les éléments pouvant figurer dans un accord d'entreprise. Il faut aider à ce qu'une référence soit définie par les intéressés, eux seuls pouvant déterminer le bien-être.

Avantages et limites

L'auto-diagnostic de ses conditions de travail par le personnel présente l'avantage de correspondre au jugement et souhaits des salariés et donc de leur donner plus sûrement les satisfactions qu'ils attendent. Les mesures de prévention seront mieux acceptées puisqu'elles aurons été déterminées par les salariés.

Néanmoins, une limite se pose : les choix du personnel ne sont pas nécessairement les plus justes (exemple du point de vue de la santé : les bruits font parfois partie du métier et les salariés ne s'en plaignent pas).

Le secours d'une méthode

Des groupes de travail se sont développés avec des méthodes plus ou moins complètes pour étudier certains problèmes posés en groupe d'expression.

L'ANACT a mis en place une méthode dans une démarche participative d'amélioration des conditions de travail où une place importante est accordée à l'organisation du travail et aux interdépendances entre secteurs, cette méthode donne les données réglementaires et ergonomiques nécessaires à un dialogue fructueux. Avec cette méthode, on ne peut plus véritablement parler d'audit dans la mesure où elle ne construit pas un référentiel mais décrit des situations, les analyse et les évalue.

De même, l'auditeur disparaît pour laisser place à un animateur et formateur garant du bon déroulement et de la qualité du travail collectif.

La méthode de l'ANACT n'est pas la seule à présenter ces caractéristiques.

Master MRH

Master Management des Ressources Humaines de Lille

Groupe Linkedin

Référence RH

Réseau des troisièmes cycles RH Francais

Offres d'emploi

Trajectoires RH

Déposez et/ou consultez les offres d'emploi et de stage

e-RH Un portail pour les professionnels RH

ANDRH

Association Nationale des Directeurs et Cadres de la fonction RH