Mon manager est nul ...

Il est généralement de bon ton de dire que nous avons en France de mauvais managers (sous entendu comparativement aux autres pays et singulièrement des pays du nord de l’Europe). Mais en quoi sont-ils mauvais ? Dans la conduite des affaires, de leurs équipes, dans les relations interpersonnelles ? Quels sont les éléments permettant d'affirmer qu'ils sont mauvais

De plus, se contenter de crier haro contre les managers ne permet pas réellement de comprendre les causes du problème et donc dans le meilleur des cas de traiter quelques symptômes et pas les causes. La compréhension du phénomène n'est pas aisé car enquêtes traitant de notre rapport au travail se suivent et ne se ressemblent pas. A simple titre d’exemple une enquête IPSOS de 2011 indiquait que seul un tiers des salariés se déclaraient heureux au travail alors que quelques mois plus tard, une enquête d’OpinionWay indique que ce sont en fait 75 % des salariés se disent heureux en entreprise. Sacré retournement de tendance me direz vous. Bien sur ces éléments sont intimement liés au contexte économique et social, la formulation des questions influe sur les réponses, etc… Bien entendu, la presse retient habituellement les études qui « cassent » du manager ou qui marquent la défiance à l’encontre de l’entreprise. Que voulez vous, les trains qui arrivent à l’heure intéressent peu …

RH... je t'aime, moi non plus

Stop, n’en jetez plus, on a compris, il suffit de regarder la presse et les groupes sur les réseaux sociaux et ainsi que les gesticulations de coachs devenus on ne sait comment des spécialistes du management organisationnel et de l'entreprise libérée ... Les DRH sont des nuls, ils ne servent à rien, n’ont jamais eu la moindre valeur ajoutée dans le fonctionnement des organisations, ils sont égoïstes, renfermés sur eux-mêmes, incapables d’humanité, ne comprennent rien aux relations sociales et aux problèmes de l’emploi, sont responsables des discriminations à l’encontre des minorités visibles et invisibles, sont procéduriers et n’apportent que des problèmes et jamais de solution. Il semble d’ailleurs aux dires de certains qu’ils soient aussi responsables de la crise mondiale, du phylloxéra, du réchauffement climatique et du temps pourri que l’on a eu cet été sur toute une partie de la France métropolitaine… D'ailleurs ce n'est pas moi qui le dit, mais un reportage sur Arte, ou un ancien chef d'entreprise qualifie les professionnels que nous sommes de parasites ... Je cite : "Les RH pour moi c'est les parasites à l'état pur, on en fera jamais des commerciaux, on en fera jamais des productifs... la meilleure manière de rendre les gens heureux c'est de supprimer les RH" (lien)

Ayez confiance ...

Ayez confiance

Les pratiques du recrutement se cherchent et évoluent rapidement sous l'influence et l'impact des tic. Pour attirer les meilleurs ou plus simplement pour nous vendre la dernière mode managériale, l'on nous propose maintenant de raconter des "histoires"...

Après avoir été monsieur, madame "expliquez moi ce dont vous avez besoin, je vous expliquerais comment faire pour vous en passer", monsieur, madame "la voix de son maitre" voici donc que l’on nous propose de plus en plus souvent par le biais de techniques de communication telles que le storytelling combiné au marketing rh de devenir monsieur/madame anxiolitique et de recréer le mythe de stakhanov.

Pour en finir avec le HR Bashing

Par Charles Henri BEYSSERE des HORTS

Depuis quelques années on assiste à un véritable phénomène de destruction volontaire de l’image du champ la Gestion des Ressources Humaines (GRH) et de la fonction RH qui la représente dans l’entreprise. C’est ce que l’on peut appeler le «RH Bashing». 

L’un des premiers signes évidents des attaques répétées a été un article publié en 2005 sur le site « Fastcompany (1) » avec un titre particulièrement provocateur « Why we hate HR ? » (Pourquoi déteste-t-on les RH ?). Il y était reproché 7 faiblesses majeures que la fonction RH n’arrive pas à juguler :

Mindfullness : Elu produit de l'année

Par Denis BISMUTH

On voit régulièrement émerger des petits objets commerciaux, généralement fondés sur des principes intéressants, qui se proposent de faire rêver les clients plus que de faire avancer les choses. Le dernier gimmick en date dans les entreprises est bien sûr « mindfullness » (pleine conscience en français). Basée sur des techniques ancestrales de méditation,  cette nouvelle mode propose de développer le bien être au travail source de productivité. Etre Zen dans son travail. « Zen » encore un concept détourné de son vrai sens par la publicité et le commerce [1].

Master MRH

Master Management des Ressources Humaines de Lille

Groupe Linkedin

Référence RH

Réseau des troisièmes cycles RH Francais

Offres d'emploi

Trajectoires RH

Déposez et/ou consultez les offres d'emploi et de stage

e-RH Un portail pour les professionnels RH

ANDRH

Association Nationale des Directeurs et Cadres de la fonction RH