Stress, les formations RH se mobilisent

Extrait de la Newsletter N°1

L’Université Rennes 1 prépare les futurs professionnels pour endiguer le stress en entreprise

Les entreprises ne sont pas isolées face au stress croissant de leurs colla‐ borateurs. Le master MRH de l’Université de Rennes 1 donne des clés à ses étudiants pour identifier d’une part les problématiques inhérentes au mal‐être, et, d’autre part, les personnes ressources comme supports des différentes actions mises en œuvre par les directions RH.

Différentes études montrent que les salariés se sentent majoritairement et de plus en plus stressés au travail. Serait‐ce le mal du XXIe siècle ? En tout cas, les formations RH ont dû aborder les nouvelles problé‐ matiques dans leurs programmes, notamment l’apparition des risques psychosociaux, générées par ce climat morose.

 

Gwenaëlle Poilpot‐Rocaboy, directrice du master MRH à l’Université de Rennes 1, a introduit un cours de 20 heures intitulé « Santé et Sécurité au travail ». « Nous y abordons la santé dans sa globalité, témoigne‐ t‐elle. Nous identifions les différentes problématiques liées à la santé au sein de l’entreprise et les différen‐ tes personnes ressources qui peuvent être impliquées, à l’intérieur comme à l’extérieur. Il peut s’agir d’une délégation du personnel comme celle du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), des managers, mais également de personnes issues d’organismes extérieurs comme l’ANACT (Agence Na‐ tionale pour l'amélioration des Conditions de Travail), l’ARACT (Association Régionale de l'Amélioration des Conditions de Travail), la médecine du travail ou encore l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécuri‐ té pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles). La CARSAT (Caisse d’assu‐ rance retraite et de la santé au travail) peut également aider les professionnels à réaliser des audits afin d’établir un diagnostic de la situation. »

Une dynamique d’amélioration continue

Gwenaëlle Poilpot‐Rocaboy développe : « Nous nous situons dans une dynamique d’amélioration conti‐ nue. À l’heure actuelle il est nécessaire que les entreprises se dotent d’outils pour mettre en place un ta‐ bleau de bord social afin de mesurer le taux de fréquence des maladies et leur gravité ou le taux de turno‐ ver. » L’ouvrage ‐ Master RH ‐ (éditions FK – 2007), lancé par le réseau Référence RH et, préconisé pour informer les étudiants sur les grands enjeux actuels en entreprise, possède une partie dédiée à la santé. De même, en collaboration avec David Alis et Marc Dumas, Gwenaëlle Poilpot‐Rocaboy vient de publier un ouvrage aux éditions Dunod intitulé ‐ Risques et souffrance au travail. Nouvelles contraintes, nouveaux remèdes ‐. Les auteurs y font un diagnostic de la situation et proposent des solutions. Les étudiants sont donc armés pour diagnostiquer la situation de santé au travail.

Tout n’est pas noir non plus, comme le conclut Gwenaëlle Poilpot‐Rocaboy : « Il y a des solutions. Il n’est jamais trop tard pour agir. De nombreuses entreprises ont mis en place des actions sociales innovantes après avoir fait un diagnostic. Il y a des salariés qui sont heureux dans leur entreprise ! »

Master MRH

Master Management des Ressources Humaines de Lille

Groupe Linkedin

Référence RH

Réseau des troisièmes cycles RH Francais

Offres d'emploi

Trajectoires RH

Déposez et/ou consultez les offres d'emploi et de stage

e-RH Un portail pour les professionnels RH

ANDRH

Association Nationale des Directeurs et Cadres de la fonction RH